Adana

Vardan Hovanissian & Emre Gültekin

  • mardi 14 novembre à 20h30

    Grande salle du Théâtre

Dans le cadre du festival Spectacles sans frontières

Arménie / Turquie / Belgique
 

Octave de la musique du monde 2016 (Victoires de la musique Belges)

 

Une amitié sans frontières / Le projet de la réconciliation entre deux vibrantes cultures musicales 

 

Adana n’est pas seulement le nom de la ville qui a subi de plein fouet la tragédie arménienne il y a tout juste un siècle, c’est aussi le nom d’un espoir, porté par les musiciens, d’une autre Adana où Turcs et Arméniens vivaient en harmonie.

Chantés en arménien et en turc, les textes entrent en résonance avec la sonorité mélancolique du doudouk et le travail virtuose du saz et du tanbûr.

 

Ces  deux musiciens,  frères  dans  la  douleur  et  dans  le  souvenir,  nous  emmènent  sur  un  des nombreux  chemins  de  larmes  de  cette  terre.  Comme  une  mémoire  qui  étire  ces  souvenirs,  les chansons et les airs de ce disque nous confient la nostalgie d’une population, distillant des portraits, des images, des évocations. Pour nous montrer la beauté d’un pays, la force de ses paysages, l’espoir de l’amour, la dignité des hommes et la détermination de ceux qui continuent à lutter pour rétablir la vérité.  Quitte  à  lutter  jusqu’à la  mort,  quitte  à  ne  pouvoir  confier  leur  dernier  souffle  qu’à  celui  du duduk,  aux  mots  du  poète  ou  au  chant  du  troubadour  de  Turquie.  Vardan  Hovanissian  et  Emre Gültekin  relaient  à  leur  tour,  avec  une  poésie  infinie,  cette  histoire  que  trop  d’humains  semblent oublier ou ne pas connaître. Imagine

Vardan Hovanissian doudouk

Emre Gültekin saz, baglama tanbûr, chant

Joris Vanvinckenroye contrebasse

Simon Leleux daf, riqq, percussion